Où en est le tennis français ? Benoît Paire et Adrian Mannarino

Pendant une semaine, Les Déchaînés, la plateforme qui permet de réserver un terrain de tennis en 30 secondes et sans engagement, vont vous proposer, chaque jour, une loupe sur les joueurs français, sur leur carrière, leurs succès, leur actualité et leur dynamique en vue de la saison 2020. Aujourd’hui, c’est sur les carrières de Benoît Paire et d’Adrian Mannarino que nous allons revenir.

En dehors des Mousquetaires et de Lucas Pouille, de nombreux autres joueurs réussissent à être performants, chaque semaine, sur tous les courts des circuits principaux et secondaires. Nous n’allons pas pouvoir revenir sur l’ensemble des joueurs français mais nous essaierons de revenir brièvement sur la situation des tricolores les plus performants ou les plus prometteurs.

Benoît Paire, 30 ans, 24ème à l’ATP :

Comme pour beaucoup de joueurs français, la carrière de Benoît Paire nourrit des frustrations auprès des observateurs de la planète tennis. L’Avignonnais d’1m96 est un joueur fait de nombreux paradoxes. Extrêmement talentueux, il est véritablement capable d’être brillant comme très mauvais. Reposant sur une qualité de première balle très percutante, un revers à deux mains très précis et considéré comme l’un des meilleurs du circuit, et avec un toucher exceptionnel, Benoît Paire a de nombreuses armes qui lui ont permis de s’approcher du très très haut niveau.

Résultat de recherche d'images pour "benoit paire"

Ses qualités lui ont permis d’atteindre le 18ème rang mondial en 2016, à 27 ans. Mais le français est un joueur à part, et pas uniquement par son jeu. Son mental, très friable, est la raison pour laquelle la carrière de Paire est source de crispation chez la plupart des supporters du français. Entre jets de raquette, débordements fréquents, insultes, caprices, cris, commentaires (sur et en dehors du terrain), et comportements irrespectueux à l’égard d’autres joueurs, Benoît Paire s’est forgé une réputation tout autour du globe. Et forcément, lorsque le mental ne suit pas, le jeu en est directement impacté. Joueur ayant commis le plus grand nombre de doubles fautes en 2019, et ce malgré sa grande taille, il a su s’attirer les foudres d’une grande partie des observateurs (dont beaucoup de français). Mais, à l’instar de ce que l’on éprouve pour Nick Kyrgios, on ne sait pas si l’on doit en rire ou en pleurer. Showman, il a tout de même quelques faits d’armes à mettre en évidence. Voici les principaux :

  • trois titres en ATP 250 à Bastad, Marrakech et Lyon (les deux derniers cités l’ont été en 2019);
  • cinq finales perdues (dont une en ATP 500, à Tokyo);
  • de nombreux titres sur les circuits Challenger et Future;
  • il sera parvenu à rallier les huitièmes de finale en Grand Chelem à quatre reprises (dont deux fois cette année);
  • demi-finaliste en Masters 1000, à Rome.

Résultat de recherche d'images pour "benoit paire"

24ème au classement ATP en ce début d’année 2020, le français n’a presqu’aucun point à défendre avant Roland-Garros, hormis son titre à Marrakech. Défait dès le premier tour en Australie, et dans tous les Masters 1000 ayant précédé Roland, il aura l’occasion d’essayer d’atteindre son meilleur classement en carrière si sa tête le lui permet. Son comportement en fin de saison dernière n’invite pas à l’optimisme.

Plutôt bon en ATP Cup, avec des victoires sur Nicolas Jarry et Dusan Lajovic, son mental l’aura malheureusement une nouvelle fois lâché. Totalement souverain pendant près de deux sets contre le double finaliste en Grand Chelem, Kevin Anderson, le français a complètement craqué. Plusieurs balles de matchs manquées, de nombreux breaks en sa faveur puis à nouveau des insultes envers un spectateur trop bruyant à son goût, Paire aura réalisé un match qui résume à merveille sa carrière.

Il s’est déjà bien repris en disposant du récent vainqueur des Next Gen Finals Jannik Sinner au premier tour du tournoi ATP 250 d’Auckland.

Adrian Mannarino, 31 ans, 43ème mondial :

A l’inverse de son compatriote Benoît Paire, Mannarino est plutôt dans le genre discret. Le gaucher, au style de jeu plus qu’atypique, a réussi un maintenir un certains niveau de jeu et une régularité dans ses performances depuis plusieurs années. Entre la 60ème place et la 22ème depuis 2013, il a su faire preuve d’une constance impressionnante pour se maintenir au haut niveau. Sur le circuit Challenger, il aura eu une carrière parallèle et son palmarès est composé de 13 titres Challenger.

Sur le circuit principal, le parisien aura eu moins de réussite mais a tout de même connu des résultats intéressants :

  • un titre en ATP 250 en 2019, aux Pays-Bas;
  • huit finales perdues (deux en 2019), dont une en ATP 500 face à Goffin;
  • trois huitièmes de finale à Wimbledon, dont deux perdus face à Federer et Djokovic. Son premier huitième de finale perdu en 5 sets, en 2013, face à Kubot, 130ème mondial à l’époque (le français était mieux classé), reste une vraie déception ;
  • un quart de finale en Masters 1000, à Toronto.

Résultat de recherche d'images pour "adrian mannarino"

S’il a connu une saison 2019 très mitigée, et notamment en Grand Chelem, le français de 31 ans aura tout de même les points de sa victoire à Bois-le-Duc et de ses deux finales à défendre. Espérons pour lui qu’il parvienne à conserver ses points glanés sur ces tournois et à enregistrer de meilleurs résultats en Masters 1000 et en Grand Chelem en 2020.

Ayant commencé la saison 2019 avec six défaites de rang, on peut espérer qu’il engrange de nombreux points sur les premières semaines pour se rapprocher de son meilleur classement. A l’entrainement à Paris avec son ami Grégoire Barrere, il espère réaliser un meilleur début de saison que l’année passée.

Malheureusement pour Mannarino, son premier tournoi de la saison n’incite pas au positivisme. Défait dès le premier tour contre le fantasque Bublik, il n’aura pas démarré sa préparation de la meilleure des manières.

Cette semaine, redécouvrez la carrière de nos joueurs français et découvrez leurs objectifs fixés pour la saison à venir. Demain, nous reviendrons sur l’actualité des « autres » français.

Les Déchaînés libèrent le tennis en ville et propose de réserver un terrain près de chez vous en 30 secondes et sans être membre de club. 100 000 créneaux sont proposés chaque mois, vous avez l’embarras du choix !