Les meilleurs jeux-vidéo de tennis

Cette semaine, Les Déchaînésla plateforme qui permet de réserver un terrain de tennis en 30 secondes et sans engagement, ont eu envie de vous accompagner également hors du court. C’est pourquoi, ils vont vous proposer aujourd’hui de découvrir les meilleurs jeux-vidéo sortis depuis le début des années 2000.

La plupart des amateurs de tennis essaye de prolonger le plaisir une fois la partie de tennis terminée. Si malheureusement, tous les matchs de tennis ont une fin, une fois rentrés chez eux, les tennismen du dimanche peuvent combler leur manque de pratique par d’autres moyens : émissions, debriefs, podcasts, matchs à la télé ( ATP, parfois Challenger ou encore matchs Futures uniquement visionnables sur des plateformes de streaming obscures des bas-fonds d’internet) et même visionnages de vos propres parties grâce à Mojjo, tous les moyens sont bons pour essayer de vivre ou de revivre des moments du tennis sous toutes ses formes.

 

Mais, s’il y a bien un moyen qui permet de ressentir de réelles sensations de tennis, ce sont les jeux-vidéo. Abordé parfois avec brio, mais le plus souvent avec maladresse, le monde de la petite balle jaune a connu un grand nombre d’adaptations vidéoludiques. Si certains éditeurs étaient parvenus à se faire un nom dans le paysage du jeu-vidéo, les avancées technologiques et l’exigence croissante des joueurs a imposé aux concepteurs de se renouveler sans cesse. Et si l’on a bien conscience des difficultés que l’on rencontre en tant que joueur de tennis, il est d’autant plus compliqué de retranscrire de façon juste et fidèle les sensations liées à ce sport.

Comme l’a si bien souligné Fabien dans ses articles sur les différents aspects du jeu, il y a un nombre important de paramètres à prendre en considération lorsque l’on joue au tennis : la technique, la tactique, le physique et le mental. Et si la technique et le physique peuvent être retranscrits assez fidèlement, les dimensions physiques et mentales sont d’une extrême complexité à dépeindre dans l’univers vidéoludique.

Malheureusement, le manque de budget (ou d’ambition) des différents studios de production n’a permis que trop rarement d’offrir un jeu cumulant plaisir de jeu, simulation et sensations. Cependant, dans cet article, nous allons vous proposer une liste de jeux et de franchises qui sont parvenus à satisfaire le plus grand nombre, depuis le début des années 2000.

 

Arnaud Clément Tennis :

Très peu connu du grand public, Arnaud Clément Tennis est un jeu sorti en 2003 sur PS2. Proposant un gameplay arcade, et se rapprochant en termes de sensations d’un Virtua Tennis, il aura réussi à se faire un nom parmi les nombreux jeux de tennis sortis à l’époque. Dans l’ombre des Smash Court Tennis, Top Spin ou Virtua Tennis, ce jeu proposait une expérience alternative.

Bien que perfectible, Arnaud Clément Tennis jouissait d’une expérience de jeu agréable, de graphismes de qualité, mais surtout d’un univers bien particulier. Si l’absence de casting souffrait de la comparaison avec les autres jeux de l’époque, c’est bien son ambiance sonore qui lui aura permis de se démarquer. Rythmé et très facile à prendre en main, Arnaud Clément Tennis a su apposer sa patte pour offrir aux amateurs de tennis un jeu de qualité. Prenant en compte notamment les aspects mentaux, il permettait de lier plaisir de jeu et immersion. Si vous avez l’occasion de mettre la main dessus, n’hésitez pas à prendre le temps de redécouvrir ce superbe jeu du début des années 2000.

Smash Court Tennis :

Sortie en 2002, la franchise produite par Namco et éditée par Sony avait réussi à faire son trou au sein de l’univers du jeu-vidéo de tennis, en proposant pas moins de 4 jeux de 2002 à 2007. Fort d’un gameplay arcade très prenant et intuitif, et d’un casting complet et séduisant, Smash Court Tennis était parvenu à trouver sa place aux côtés de Virtua Tennis, sorti deux ans plus tôt.

Doté d’une bande-son de qualité, de graphismes au niveau pour l’époque et d’une durée de vie importante, il permettait aux amateurs de tennis d’y trouver leur compte, quelle que soit leur envie.

Le mode carrière était lui aussi très dense et permettait d’y passer de nombreuses heures avant d’en faire le tour.

Ayant eu du mal à faire la transition Old Gen/Next Gen (PS2/Xbox vers PS3/360), comme beaucoup de franchises, et notamment dans le tennis, Smash Court tennis avait proposé un 4ème opus, certes de qualité, mais très inférieur à ce qui commençait à émerger. Toutefois, si vous ne vous êtes pas débarrassé de votre vieille PS3, on vous invite à retourner y jeter un coup d’œil pour faire honneur à cette saga qui a marqué son époque.

Virtua Tennis :

La saga Virtua Tennis est celle qui aura permis de totalement démocratiser le tennis dans le monde du jeu-vidéo. Lancée en 2000 sur Dreamcast, GBA et PC, la franchise éditée et produite par Sega et Hitmaker (avant que Sega ne reprenne totalement le projet à partir des opus sur PS3) sera parvenue à produire l’un des jeux les plus modernes de sa génération. Le premier volet de la saga aura réussi à proposer des graphismes en avance sur son temps, accompagnés d’un gameplay lui aussi véritablement innovant et tranchant avec le gameplay proposé par la concurrence.

 

Le second opus sorti en 2001 sera lui-aussi une réussite mais n’aura pas apporté suffisamment de nouveautés pour contenter pleinement les joueurs. Si le mode carrière était l’un des plus denses (voire le plus complet) de sa génération, Virtua Tennis aura connu une période creuse à la suite de cet épisode.

C’est donc sur PS3 en 2007 que la franchise va alors se relancer complément en proposant un nouvel épisode qui aura ravi les fans de la saga. Avec un casting là-encore ultra solide, Virtua Tennis aura su proposer une expérience riche et plaisante. Totalement axé arcade, le gamplay permettait de trouver un réel plaisir de jeu, aux dépens du réalisme. Contrastant avec Top Spin qui misait sur son côté simulation, Virtua Tennis avait su trouver son public en proposant une alternative de qualité. À l’époque, les deux expériences de jeu différentes permettaient aux joueurs de pouvoir switcher et profiter pleinement du tennis, sous deux angles différents.

Toutefois, les épisodes qui suivirent (Virtua Tennis 2009 puis Virtua Tennis 4) ne permirent pas à la franchise de passer le cap attendu. Si la saga avait réussi à être en avance sur son temps au début des années 2000, l’absence de nouveauté voire la régression du gameplay couplée à des graphismes très en-deçà des standards de l’époque obligèrent Virtua Tennis à être abandonné.

Tennis Elbow :

Cette franchise est peut-être la moins connue du grand public, mais probablement la plus appréciée des fans « hardcore » de jeux de tennis. Développée en indépendant par Mana Games, Tennis Elbow a su ravir les fans pour une raison simple mais déterminante aux yeux des amateurs de tennis : une gestuelle.

La singularité de la conception du jeu en a fait son atout principal. En effet, si la gestuelle a toujours été le point fort du jeu, de nombreux ajouts ont, au fil du temps, permis à la saga Tennis Elbow de parfaire son gameplay et son expérience de jeu. À l’origine disponible en boutique sur PC, il est aujourd’hui uniquement possible de jouer via une plateforme sur Internet. Cependant, si cette démarche pourrait vous freiner, on vous invite à faire l’effort de découvrir ce superbe jeu. Bande-son géniale, courts pris en photo (les joueurs évoluent les vrais courts!) et donc ultra réaliste, et gestuelle fidèle à celle des joueurs du circuit, Tennis Elbow est une expérience de tennis à ne pas manquer. Seule ombre au tableau, les graphismes des joueurs au design un peu « cartoon » qui contrastent avec le réalisme de l’ensemble du jeu. Quoi qu’il en soit, si vous n’êtes pas convaincu, on vous suggère d’aller regarder des vidéos de gameplay sur Internet qui finiront de vous convaincre.

Top Spin:

S’il y a bien une saga qui a su contenter les amateurs de tennis, il s’agit de la licence Top Spin. Lancée en 2003, la franchise Top Spin a été développée principalement par 2K Sports, un mastodonte dans le domaine du développement des jeux de sports, et Pam Development, une entreprise française spécialisée dans la conception de jeux de sports (avant que la société ne doive mettre la clef sous la porte). C’est donc majoritairement 2K qui aura porté le projet Top Spin de 2003 à 2011, le temps de sortir quatre opus différents, et qui auront réussi la performance de toujours trouver leur public.

Axée simulation, dotée de graphismes toujours dans l’ère du temps, jouissant toujours d’un casting solide et proposant un mode carrière digne de ce nom, la saga Top Spin sera parvenue à proposer une expérience complète et fidèle au monde du tennis. Considérée, à raison, comme le meilleur de tennis de tous les temps, il aura permis à de nombreux joueurs de tennis amateurs de se défouler pendant d’innombrables heures, aussi bien en solo ou qu’en multi (qui était déjà un aspect important, dès le premier opus). Sortis sur PC (avant que ce support ne soit délaissé au profit des consoles de salon à partir du troisième opus), Xbox (puis 360), PS2 (puis PS3), la saga Top Spin reste même aujourd’hui, près de 10 ans après le dernier opus, le jeu référence de tennis. Et si vous avez toujours dans votre grenier, votre cave, ou votre placard, vos vieilles consoles, on vous suggère de les ressortir pour revivre les meilleurs moments du tennis en jeux-vidéo.

AO Tennis :

Sorti en 2018, le premier opus produit par BigAnt Studios avait réussi à contenter les fans de tennis mais avait divisé les critiques presse. Reprenant les fondamentaux et l’aspect simulation si cher aux amateurs de tennis, il avait su moderniser certaines mécaniques proposées par la référence en termes de simulation : Top Spin. Malheureusement, si le jeu avait beaucoup de bonnes idées, son casting un peu léger et de nombreux manques de finition avaient gâché en partie l’expérience de jeu.

Et c’est en 2020 que le studio BigAnt a sorti le second opus, à l’occasion de l’Open d’Australie. Bien que souffrant une nouvelle fois de certains problèmes de finition, le studio a réussi à gommer la plupart des défauts liés au gameplay. Avec des graphismes très corrects, une bande-son assez fidèle à la réalité ainsi qu’une réelle exigence sur le court, Australian Open Tennis 2 a réussi son pari en proposant une expérience de qualité et une immersion totale. Bien que ne réussissant pas à marcher véritablement dans les traces de Top Spin, il est aujourd’hui la simulation de référence dans le tennis. Il faut dire qu’en dehors d’AO Tennis, la concurrence n’est pas féroce sur le marché. Seul Tennis World Tour est sorti depuis Top Spin 4 et le résultat était plus que mitigé. Si le plaisir de jeu n’est pas toujours présent, notamment à cause de certains problèmes de déplacements, on ne peut que vous recommander cet Australian Open Tennis 2 qui aura su redonner quelques couleurs au tennis dans le paysage vidéoludique.

 

Même si nous ne les avons pas sélectionnés, certains jeux comme Grand Chelem Tennis, Tennis Masters Series, Mario Tennis ou encore Wii Tennis ont également su proposer une expérience différente et appréciée par les amateurs de tennis. On vous invite à aller les découvrir car eux-aussi valent le détour !


Les Déchaînés libèrent le tennis en ville et propose de réserver un terrain près de chez vous en 30 secondes et sans être membre de club. 100 000 créneaux sont proposés chaque mois, vous avez l’embarras du choix !