Andy Murray : 960 jours d’absence, le retour d’un champion

Chez Les Déchaînés, la plateforme qui permet de réserver un terrain de tennis en 30 secondes et sans engagement, on adore parler tennis entre nous, tout comme on adore partager l’actualité tennistique avec vous. Cette semaine, entre joies et pleurs d’un joueur au niveau exceptionnel, on vous révèle le vrai parcours d’un combattant qui a su se relever, malgré les moments forts de sa carrière. Alors, vous avez deviné de qui s’agissait-il ? Les Déchaînés vous racontent.

Plus qu’une victoire, une résurrection

265 jours après son opération de la dernière chance, 69 jours après son retour sur le circuit en simple, 52 jours après sa défaite contre le 240ème mondial en Challenger, Sir Andy a annoncé son come-back, dimanche, en s’imposant en finale face à Stan the Man à l’European Open. Pas le plus prestigieux de ses matchs mais sans doute l’un des plus chargés en émotions ! Malgré de nombreuses blessures, Andy est de retour sur le court, 960 jours après son dernier titre à Dubaï, en 2017 ! Le retour triomphant de l’ex-numéro un mondial. Le retour d’un champion.

Cent pas en arrière…

Entre-temps ? Cent pas en arrière, deux opérations à la hanche et quatre fois plus de larmes. L’ex-numéro un mondial enchaîne les tournois sans oublier les séquelles de son opération. Aïe. Coup dur pour l’écossais de 32 ans. C’est vraisemblablement l’un des moments les plus durs depuis ses débuts en 2004 et les conséquences se font vite ressentir. Andy se retrouve en bas de l’échelle fin 2018. Une idée ? 230ème à l’ATP.

Des larmes…

Toujours très perturbé par sa douleur à la hanche, il a annoncé la possibilité de mettre fin à sa carrière en début d’année, lors d’une conférence. « La douleur est vraiment trop forte. Jouer comme ça, ce n’est pas quelque chose que j’ai envie de continuer », expliqua-t-il.

Et comme chez Les Déchaînés on est au courant de tout, on a décidé de vous partager cet extrait très révélateur : https://youtu.be/CUXf5OPjCpk

Une remontada écossaise…

Balle de match. Un Stan fair-play, une tentative de coup droit décroisé, une balle à 210 km/heure, une grosse faute… jeu set et match, l’arbitre annonce la fin de ce choc de titans. Andy Murray bat Stan Wawrinka (3-6, 6-4, 6-4) à Anvers et soulève son 46ème titre. 15 ans de carrière, triple vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem (US Open 2012, Wimbledon 2014 et 2016) et double champion olympique en 2012 et en 2016, ce sont des flashs et des souvenirs qui refont surface pour l’écossais. Le retour vers le futur. Comment ne pas être ému après de tels exploits ? C’était juste MURRA(Y)-CULEUX.

Et après ?

Ça y est, vous aussi vous vous posez un tas de questions après cette victoire inattendue. Andy est de retour ? De retour pour combien de temps ? Et sa carrière ? Et sa hanche alors ? Pour tout vous dire, notre champion souffre de douleurs de hanches chroniques depuis maintenant plusieurs années. On vous explique.

Connues sous le nom de « conflit fémuro-acétabulaire », ces douleurs se caractérisent par des anomalies morphologiques osseuses de la hanche lorsqu’il y a un contact anormal durant un quelconque mouvement. Ceci n’est pas un phénomène récent et encore moins rare car le nombre de blessures à la hanche est en constante augmentation ces dernières années, et l’écossais n’est malheureusement pas la première victime. Juan Carlos Ferrero ou encore Gustavo Kuerten ont en également souffert. Que faut-il en retenir de tout cela ? Eh bien, c’est tout simple.

Premier conseil, si vous êtes un joueur de tennis amateur ou professionnel, pensez à vous échauffer convenablement avant chaque match, cela vous permettra de préparer progressivement votre corps à l’effort physique et musculaire. Deuxième conseil, si vous avez les moyens, n’hésitez pas à investir dans des chaussures spécifiques pour chaque type de terrain. Autrement vous pourriez investir pour une paire polyvalente, ni trop rigide ni trop souple pour éviter de vous faire mal. Et dernier conseil, si des premiers symptômes de douleurs à la hanche apparaissent, vous pourriez envisager une séance chez le kiné, qui ne pourrait que vous faire du bien. Et surtout, pensez à vous reposer et à vous hydrater !


Les Déchaînés libèrent le tennis en ville et propose de réserver un terrain près de chez vous en 30 secondes et sans être membre de club. 100 000 créneaux sont proposés chaque mois, vous avez l’embarras du choix !