Tout ce que vous devez savoir sur le cordage

Le conseil tennis made in Les Déchaînés : tout ce que vous devez savoir sur le cordage de tennis

Disons-le d’entrée de jeu, le cordage et sa tension sont essentiels pour un joueur de tennis. Combien de joueurs de tennis se plaignent d’une tension trop faible ou d’un cordage peu adapté à leur jeu ? Oui, tout bon joueur de tennis prend le temps de sélectionner un cordage de qualité et une tension adéquate. Attention, s’il est certain que c’est primordial, il ne faut pas tomber dans la psychose. Si ces deux paramètres influencent votre jeu, il ne remplace pas une technique, une tactique et un mental de champion. Jusqu’à un certain niveau de jeu tennistique, il paraitrait même que ce facteur ne change pas grand-chose.

Chez Les Déchaînés, nous sommes des passionnés de la petite balle jaune. Autant vous dire que les cordages et les tensions, nous en avons essayé un grand nombre ! Ce sujet est parfois technique et nous avons reçu beaucoup de questions de nos utilisateurs sur le matériel adapté. Voilà pourquoi, il nous semblait important de vous faire part de notre expérience et de nos discussions avec des experts du sujet !

Il existe 3 grandes familles de cordage : les monofilaments, les multifilaments et les boyaux auquel s’ajoute une 4e famille, l’hybride, un mix entre deux des trois premières familles de cordage.  

Les monofilaments :

En règle générale, les monofilaments sont les cordages de tennis les plus résistants. C’est aussi les moins chers. Parmi les gammes de premiers prix, on trouve souvent ce type de cordage. Il est parfaitement adapté pour un joueur de tennis qui débute ou qui a un niveau intermédiaire. Privilégier ce type de cordage de tennis, c’est l’assurance de ne pas se ruiner.

Malheureusement ces cordages sont souvent les moins confortables. Cela ne va pas changer la physionomie de votre partie ou de votre cours de tennis mais il se pourrait que sur le long terme vous préfériez un autre type de cordage. Précisons que ce type de cordage ne doit jamais être utilisé si vous avez des problèmes de tendon ou que vous avez déjà eu des tendinites.

Les multifilaments :

Les multifilaments sont un peu plus fragiles et résisteront donc moins longtemps. Toutefois, si vous ne liftez pas comme Rafaël Nadal ou que vous ne vous entrainez pas comme un joueur de tennis professionnel, vous devriez pouvoir enchainer les parties sans avoir à passer tous les mois par la case « recordage ». Les multifilaments offre un confort de jeu supérieur et sont adaptés pour des joueurs d’un niveau intermédiaire ou bon. Ils peuvent aussi être un très bon choix si vous débutez le tennis mais que vous comptez vous investir sur le moyen terme en entrant dans un club de tennis, en prenant une licence ou en enchainant les parties de tennis sur Les Déchaînés. Le prix de ce type de cordage est en général plus élevé mais vous pouvez trouver des bons cordages multifilament sans vous ruiner.

Les boyaux :

Les boyaux sont les cordages de luxe du tennis. Qui dit luxe dit forcément tarif plus élevé. Toutefois, si vous souhaitez essayer quelque chose de différent et même de rare (ce type de cordage se fait de moins en moins), nous vous recommandons de l’essayer. Ces cordages sont aussi plus fragiles et ne vous permettront pas de jouer avec le même cordage plusieurs mois (en tout cas pas avec le même confort de jeu).

Les hybrides :

Choisir un cordage hybride consiste à choisir deux types de cordage différents pour bénéficier des avantages de chacun. En général, on utilise cette technique en associant un monofilament avec un multifilament/boyau afin d’obtenir de bonnes sensations sans avoir un cordage trop fragile.

La tension :

Nous ne pourrions être complet sur le sujet sans vous parler de la tension à laquelle il est nécessaire de tendre votre cordage. Pour résumer, plus votre cordage est tendu, plus vous gagnez en précision mais plus vous perdez en puissance. Augmenter la tension c’est aussi fragiliser son cordage. En moyenne, les raquettes sont cordées entre la tension 22 et 26. Si vous choisissez 23, 24 ou 25 vous ne pouvez pas vous tromper. Pour avoir une bonne tension de cordage, il faut tester. C’est un choix assez individuel et il peut être nécessaire de comparer. Attention toute de même à ne pas trop intellectualiser la chose : Lucas Pouille peut perdre un match à cause d’une mauvaise tension mais si vous n’êtes pas joueur de tennis professionnel, si vous ne sillonnez pas le circuit ATP, ne vous prenez pas trop la tête sur la tension de votre cordage ce n’est pas ça qui vous fera gagner ou perdre un match ou qui vous permettra de gagner un classement.

 

Le conseil bonus : assez logiquement, le cordage se change… lorsqu’il se casse ! Toutefois, si votre cordage est résistant, il est possible qu’il ne casse que très rarement. Cela ne veut pas dire qu’il ne soit pas nécessaire de le changer. En effet, un cordage perd de sa tension et de son efficacité au fil du temps. Pour un joueur débutant ou niveau intermédiaire qui joue 2 à 3 fois par mois, nous conseillons de changer le cordage une fois par trimestre. Pour un joueur qui s’entraine chaque semaine, il est souvent utile de le changer tous les trimestres.  

Si vous voulez approfondir le sujet nous vous recommandons le meilleur site que nous ayons trouvé sur ce sujet, celui du Temple du cordage. Ce site de référence détaille tous les aspects liés au choix du cordage de tennis et vous permet d’y voir plus clair. Le petit plus : les cordages sont triés en fonction de votre style de jeu et de votre niveau, idéal pour ne pas se tromper.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à filer sur lesdechaines.fr pour aller tester votre matériel ! Si notre équipe peut vous aider, n’hésitez pas à nous le faire savoir 😉